Service client Français 🇫🇷

4,8/5 Avis Clients ⭐️⭐️⭐️⭐️⭐

10 choses que vous ignorez sur Doma ! Demon Slayer

Doma, un antagoniste redouté dans Demon Slayer

Doma s’impose dès le début de la saison 3 comme un des antagonistes les plus intimidants. Il repousse les limites de force que nos héros doivent surmonter pour progresser.

Positionné au deuxième rang des douze Kizuki de Muzan, Doma se démarque dans Demon Slayer par son étrangeté et son influence menaçante. Dès son apparition, une tension palpable est ressentie, affectant autant Akaza que les spectateurs eux-mêmes.

Affichant constamment un sourire charismatique, Doma maîtrise l’art de la manipulation par les mots. Son attitude désinvolte et non conventionnelle fait de lui un adversaire d’autant plus dangereux et imprévisible.

Restez connectés pour plus d’informations sur les autres piliers de Demon Slayer. Nous partagerons avec vous tout ce qu’il y a à savoir sur ces personnages fascinants !

 

Attention : Des spoilers sont à prévoir, spécialement concernant les dernières révélations sur Doma.

Sommaire :

10 choses que vous ignorez sur Doma ! Demon Slayer

10. Compassion Démoniaque

Doma, manifeste une compassion perverse envers l’humanité, considérée comme de la nourriture. Il exprime faussement des larmes pour le sort des humains, tout en déplorant la possibilité que des démons de Lune supérieures soient vaincus par des tueurs humains. Cette attitude est amplifiée par son intelligence supérieure et son apathie clinique, caractéristiques qui lui étaient propres même avant sa transformation en démon.

9. Tendance Masochiste

Dès sa première apparition, Doma révèle sa nature sadomasochiste, discernable par son langage et son apparence. Il prend plaisir à s’auto-infliger des douleurs, comme percer son crâne pour stimuler des souvenirs, et apprécie les punitions physiques, notamment celles de Muzan suite à des échecs.

8. La Création d’un Culte Personnel

Doma, bien qu’athée, a réussi à établir son propre culte, nommé Foi du Paradis éternel. Dans ce culte, il est vénéré tel un dieu. Il accorde parfois une oreille attentive aux tracas de ses fidèles, leur prodiguant des conseils. Sélectionnant méticuleusement ses victimes parmi ses dévoués, Doma se nourrit d’eux, privilégiant la facilité d’accès à ses proies. Son efficacité lui a valu une promotion rapide au sein des rangs démoniaques, passant de rang supérieur six à rang supérieur deux.

7. La Préférence de Doma pour les Jeunes Femmes

Majoritairement féminine, la clientèle de Doma au sein de la Foi du Paradis Éternel est constituée de jeunes femmes, sa nourriture de prédilection. Cette préférence rappelle celle du Démon du Marais de la première saison. Doma, persuadé de la supériorité de cette chair, justifie ses actes par une croyance déformée : libérer ces jeunes femmes de leurs souffrances en les intégrant dans son être. Cette pratique est illustrée lorsqu’il consomme des courtisanes dans le quartier des plaisirs, avant de confronter Gyutaro et Daki.

6. La Répulsion d’Akaza envers Doma

L’attitude et les choix alimentaires de Doma ne révulsent pas seulement les humains et les pourfendeurs de démons, mais aussi ses pairs de Lunes supérieures. Akaza, particulièrement vocal, s’oppose aux méthodes de Doma. Suivant un code moral strict, il refuse de consommer des femmes et choisit des proies capables de se défendre. Ces différences d’éthique ont conduit Akaza à attaquer Doma à plusieurs reprises, bien que ce dernier semble apprécier ces confrontations.

Doma

5. Son arme de prédilection : les éventails de guerre

Tout comme les autres démons de Lune supérieures, Doma possède une arme de choix. Si Gyutaro manie des faux et Daki se sert de sa ceinture, Doma, lui, opte pour les éventails de guerre japonais. Ces instruments, traditionnellement défensifs, étaient utilisés pour bloquer les attaques à l’épée. En situation extrême, ils devenaient des armes offensives, fabriqués en métal ou en bois. Doma les manipule telles des lames, probablement créées à partir de sa propre chair, bien qu’ils arborent une teinte dorée. Leur tranchant est capable de sectionner presque tout et ils peuvent parer et dévier les lames Nichirin.

4. Sa maîtrise de l’art démoniaque : la cryokinésie

Les éventails de guerre s’harmonisent parfaitement avec l’art démoniaque de Doma, axé sur le gel. Sa spécialité, la cryokinésie, lui permet de transformer sa chair et son sang en glace. Cette glace peut ensuite prendre toutes les formes souhaitées par Doma, qui l’utilise avec brio. Il crée des structures glacées, comme des stalagmites ou des pointes, utilisables en tant qu’armes. Outre la fabrication de glace, Doma peut aussi geler l’air ambiant, entravant même les mouvements d’un Hashira. Ses éventails sont essentiels pour diffuser son art démoniaque.

3. Doma, responsable de la mort de la mère d’Inosuke

Bien que le passé d’Inosuke soit peu dévoilé, son affrontement avec Doma révèle ses origines. Il s’avère que Kotoha Hashibira, la mère d’Inosuke, fut l’une des victimes de Doma, séduite par son culte. Fuyant un foyer tumultueux, Kotoha n’avait d’autre choix. Hélas, elle découvrit les atrocités de Doma, qui dévorait les membres de sa secte. En tentant de s’échapper avec Inosuke bébé, Kotoha fut rattrapée et tuée par Doma, qui prétendit ensuite la dévorer entièrement. Heureusement, elle réussit à sauver Inosuke en le lançant dans une rivière.

2. La Mort de Shinobu Kocho aux Mains de Doma

Dans les ultimes chapitres du manga, Inosuke, Kanao Tsuyuri et Shinobu Kocho ont confronté Doma. Bien que Shinobu soit le plus agile des Hashira, elle ne pouvait égaler la vitesse surhumaine de Doma, qui la traitait avec mépris. La perte de Shinobu fut d’autant plus tragique que Kanae Kocho, sa sœur et précédente Hashira de la Fleur, avait également été vaincue par Doma quelques années auparavant.

Après sa victoire, Doma a consommé Shinobu, une méthode cruelle pour se nourrir de ses victimes. Ce geste macabre marque un tournant sombre dans l’histoire de Demon Slayer.

1. La Revanche par Inosuke & Kanao, Inspirée par Shinobu

Shinobu, bien qu’ayant perdu, n’a pas été vaincue en vain. Son absorption par Doma s’est révélée être un sacrifice héroïque, permettant à Inosuke et Kanao de porter le coup de grâce. Grâce à son ultime stratagème, Shinobu a réussi à empoisonner Doma de l’intérieur, affaiblissant considérablement ce démon de haut rang.

Cette faiblesse a été cruciale pour Inosuke et Kanao, presque au niveau des Hashira, pour triompher de Doma. La perte d’un Hashira fut un prix lourd, mais elle symbolise la résilience et la ténacité du corps des Demon Slayer, triomphant finalement de l’un des plus redoutables adversaires démoniaques.

 

Pour te remercier d’avoir lu l’article nous t’offrons ce code de 10% sur la boutique avec le code : “BLOG10”.

Livraison gratuite

Sans montant minimum d’achat

Service Client Français

Réponse rapide en -24h

100% Sécurisé

PayPal / MasterCard / Visa